Actualités

Cérémonie en hommage aux combattants Hmongs Morts pour la France en Indochine

 
 
Cérémonie en hommage aux combattants Hmongs Morts pour la France en Indochine

Samedi 16 février, François Lalanne, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet de l'arrondissement de Nîmes, a assisté, à Garons, à l’inauguration de la stèle en hommage aux combattants Hmongs morts pour la France en Indochine en présence notamment d’Alain Dalmas, maire de Garons et de Vang Tsoua Yang, président de l’association Hmong Archive.

Cette stèle porte la marque de la reconnaissance et du respect pour ce peuple qui a été dans des circonstances difficiles de notre histoire aux côtés des soldats français, les anciens combattants comme les civils et, pour leurs enfants et petits enfants ; la reconnaissance de cette histoire partagée.

En effet, pendant la guerre d’Indochine entre 1945 et 1954, les Hmongs ont choisi la France. Lors de la bataille de Diên Biên Phu, plus de deux mille militaires et partisans Hmongs engagés dans les commandos Groupement de Commandos Mixtes Aéroportés / Groupement Mixtes d’Intervention (GCMA/GMI) partent, notamment de Xiêng Kouang pour secourir le camp militaire français. L’opération baptisée « D » comme Desperado est lancée sous le commandement de capitaine Jean Sassi, chef du GCMA.

«Tous savent que c’est là leur ultime sacrifice pour la France, leur patrie, leur pays» et en mémoire de leur courage et de leur fidélité, cette stèle donnera aux générations Franco-Hmong présentes et futures un sens inaltérable de leur attachement à la France et aux valeurs de la République.