Actualités

Des points de rencontre entre le parc national des Cévennes et les communes du pays cévenol

 
 
Des points de rencontre entre le parc national des Cévennes  et les communes du pays cévenol

Mercredi 29 janvier 2020, Didier Lauga, préfet du Gard, a parcouru les communes de Lamalouze et de Génolhac pour découvrir les points de rencontre entre les 118 communes cévenoles et le parc national des Cévennes sur les thématiques de la biodiversité, du tourisme, de l’éducation et de l’économie.

Seul parc national habité (67 000 personnes), son cœur concentre les patrimoines naturel, culturel et paysager des plus rares. Pour le protéger, des règles encadrent les activités humaines, visant à limiter les pressions sur le milieu naturel, à encourager les comportements respectueux de l'environnement et à préserver la beauté et le caractère du parc national.

Une des cinq premières communes labellisée « Réserve internationale de ciel étoilé » (RICE), Lamalouze a profité de la rénovation de son éclairage public pour sensibiliser ses habitants aux différents enjeux de la pollution lumineuse.

La baisse d’intensité lumineuse, qui s’opère 5 heures chaque nuit grâce à une technologie innovante, permet la mise en valeur du territoire à des fins scientifiques (recherches, préservation de la biodiversité nocturne), éducatives (sensibilisation des enfants défavorisés d’Alès à l’astronomie), culturelles (jour de la nuit, expositions) et touristiques (chemins de randonnées, éco-gîtes,..). Ainsi, cet investissement, rendu rentable en seulement cinq ans pour une commune, permet d’admirer étoiles, constellations et voie lactée tout en réduisant sa facture d’électricité entre 50 et 80 %.

R_20200129_152506

--

R_20200129_153733

--

R_20200129_154336

A Génolhac, un verger de pommiers anciens permet de conserver les espèces anciennes, d’apprendre sur les techniques de production et de commercialiser un jus de pommes non fermenté sous la marque « Esprit parc ». Déclinée dans les 10 parcs nationaux, cette marque met en valeur des produits et services imaginés et créés par des hommes et des femmes engagés dans la préservation et la promotion de ces territoires d'exception.

Dernier point de rencontre, le centre de documentation et d’archives de Génolhac accueille une base de données bibliographiques de 18 500 références sur les Cévennes, placé sous la responsabilité de la direction régionale des affaires culturelles et celle des archives départementales du Gard et de la Lozère. Un garant de la mémoire du territoire cévenol.

R_20200129_173331

--

R_20200129_170804

--

R_20200129_170825