Election présidentielle

Cérémonie commémorative du 8 mai 1945

 
 
Cérémonie commémorative du 8 mai 1945

Lundi 8 mai, Didier Lauga, préfet du Gard, a présidé la cérémonie commémorative de la victoire du 8 mai 1945, au monument aux Morts des Deux Guerres, à Nîmes.
Au cours de cette cérémonie, le préfet du Gard a lu le message de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, avant de déposer une gerbe dans la crypte du monument aux Morts.

Des élèves de l’école élémentaire Henri Wallon de Nîmes étaient présents à cette commémoration, au cours de laquelle ils ont lu le poème « strophes pour ce souvenir » de Louis Aragon puis ont chanté à l’issue de la cérémonie l’hymne national.

Cette cérémonie s’est achevée avec le dévoilement, par le préfet du Gard, de la plaque à la mémoire des prisonniers du camp de représailles de Rawa Ruska aujourd’hui situé en Ukraine.

Dans ce camp, vingt mille soldats russes trouvèrent la mort entre 1941 et 1942. Le 13 avril 1942, le camp dénommé Stalag 325, y fut créé pour accueillir des prisonniers de guerre français et belges. Plus de 20 000 prisonniers de guerre y seront entassés dans des conditions extrêmes (- 20 à – 30 ° l’hiver, étés très chauds dans cette région marécageuse infestée de moustiques). Le camp est situé dans le triangle de la mort avec les camps de concentration de Treblinka, Sobibor, Auschwitz.

Face à ces conditions de vie inhumaines, la plupart des prisonniers de guerre périrent dans ce camp aussi dénommé « camp de la goutte d’eau et de la mort lente ». Il est aussi le symbole de la résistance des prisonniers de guerre français dont certains parviendront à s’échapper.

--

copie DSC_0299

--

DSC_0322 (800x533)

--

DSC_0316 copie