Actualités

Emploi : candidature de Marguerittes au dispositif Territoires Zéro Chômeur Longue Durée

 
 
Emploi : candidature de Marguerittes au dispositif Territoires Zéro Chômeur Longue Durée

Vendredi 15 février, Didier Lauga, préfet du Gard, a participé au 1er comité Local Territoires Zéro Chômeur Longue Durée à Marguerittes en présence notamment de William Portal, maire de Marguerittes, Philippe Berta, député du Gard et Eric Giraudier, président de la CCIChambres de commerce et d'industrie du Gard. Ce rendez-vous avait pour objectif de lancer les groupes de travail qui construiront la candidature de la commune de Marguerittes à ce programme national.

C’est dans le cadre de l’annonce de la stratégie de lutte contre la pauvreté que le Président de la République, a annoncé sa volonté d'étendre l'expérimentation Territoires Zéro Chômeur de longue durée à de nouveaux territoires.

En effet, cette expérimentation, profondément novatrice, propose un partenariat inédit et un engagement fort dans la lutte contre le chômage de longue durée en réaffectant les coûts liés à la privation d’emploi pour aider à financer de manière pérenne des emplois, socialement utiles pour les territoires, non concurrentiels avec ceux existant localement et en assurant des conditions de travail décentes.

Depuis fin 2016, dix territoires se sont ainsi lancés, pour 5 ans, dans la démarche. Sur ces territoires des entreprises à but d’emploi (EBE) ont ouvert entre janvier et juin 2017, plus de 600 personnes ont déjà été recrutées et, sur 5 ans, elles devraient embaucher environ 2 000 personnes. Plus de 50 territoires sont aujourd’hui volontaires pour entrer dans une 2e étape de l’expérimentation.

C’est dans ce contexte que la commune de Marguerittes a été volontaire pour présenter sa candidature au titre de «  Territoires Zéro Chômeur Longue Durée ». Le projet est financé par le fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée, abondé par l’État et les collectivités territoriales volontaires.

  • L’objectif de l’expérimentation : Proposer à tous les chômeurs de longue durée volontaires présents depuis plus de 6 mois dans le territoire un emploi à durée indéterminée, adapté à leur savoir-faire et à temps choisi. Le projet repose sur l’absence totale de sélection ;
  • Son principe : Financer ces emplois supplémentaires par le travail fourni et en réorientant les coûts de la privation d’emploi vers ce marché du travail nouveau et complémentaire. S’appuyer sur des Entreprises à But d’Emploi (EBE), conventionnées pour créer des CDI au SMICSalaire minimum interprofessionnel de croissance, à temps choisi ;
  • Son préalable : Partir des savoir-faire, des projets et de la capacité d’initiative des demandeurs d’emploi. Répondre aux besoins locaux non satisfaits. Ne pas se substituer aux emplois existants. Ne pas entrer en concurrence avec les entreprises locales et favoriser le développement économique et la coopération.

Ainsi, le comité qui s’est déroulé ce matin et destinée à tous les acteurs avait pour objet de mettre en place le comité local et de lancer les travaux avec notamment deux grandes étapes :

  • La rencontre des chômeurs de longue durée du territoire, volontaires pour s’engager dans la démarche, l’identification de leur savoir-faire et envies et des formations à mettre en place pour les accompagner
  • Le recensement des activités et travaux utiles et non concurrentiels à déployer sur le territoire, en rencontrant les habitants, la collectivité, les entreprises.

Ces travaux se dérouleront tout au long de l’année, en groupes de travail, avec tous les acteurs souhaitant s’y impliquer. Ils permettront ainsi de construire la candidature du territoire pour fin 2019.