Actualités

Financement du projet ANRU par l'Etat

 
 
Financement du projet ANRU par l'Etat

Mardi 12 novembre 2019, Didier Lauga, préfet du Gard, a présenté les résultats de la délibération du comité d’engagement de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine) en présence de Yvan Lachaud, président de l’agglomération Nîmes Métropole et de Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes.

Le Comité d'Engagement s’est réuni à Paris la semaine dernière en présence des porteurs du projet gardois : le préfet en tant que référent départemental de l’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine, de Nîmes Métropole, de la Mairie de Nîmes et de l’opérateur Habitat du Gard, présidé par Denis Bouad.

Le projet gardois va bénéficier d’un soutien de 140 millions euros dont 117 millions de subventions, devenant une des plus grosses opérations de l’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine au niveau national. Le montant de la subvention est très proche de la demande initiale de 170 millions d’euros, marquant un effort conséquent de l'Etat face à une solidarité territoriale de tous les acteurs locaux.

Nîmes Métropole, la mairie de Nîmes et Habitat du Gard se félicitent quant à la participation de l’État à hauteur de 50 %, qui permettra de lancer les chantiers prioritaires des quartiers de Pissevin, Valdegour et Mas de Mingue.

Les opérations non retenues (installations hydrauliques, les Halles du Mas de Mingue, ect) pourront être financées au-delà du 31 décembre 2024 grâce à une clause de revoyure.

R_20191112_112359

--

R_20191112_112432