Actualités

Habitat-Logement : Production de logements sociaux : une baisse significative en 2019

 
 
Mardi 7 juillet , Didier Lauga, préfet du Gard, a réuni les acteurs de l’habitat, dont les organismes HLMHabitations à loyer modéré, afin d’échanger sur la production de logements locatifs sociaux et rappeler la nécessaire mobilisation de tous sur cet enjeu prioritaire dans le Gard.

En 2019, pour la seconde année consécutive, le nombre de logements locatifs sociaux financés est à la baisse (887 contre 1006 en 2018).

Cette diminution impacte fortement les nouveaux logements destinés aux ménages qui ne représentent plus que 50 % de l’ensemble.

En ce qui concerne les autres logements financés (dits " intermédiaires "), ils sont majoritairement dédiés aux étudiants (380) et aux personnes âgées ou handicapées (65).

Quatre opérations, représentant 43 logements sociaux et très sociaux, et financés par l’Agence nationale de rénovation urbaine, viennent en complément de ce bilan.

La répartition sur le territoire des logements financés en 2019 :

548 logements sur l’agglomération de Nîmes Métropole,

106 logements sur le territoire de l’agglomération d’Alès,

233 logements sur le reste du département.

Les 62 % des logements sociaux et très sociaux produits se situent sur des communes soumises à des obligations de productions de logements au titre de la loi " solidarité et renouvellement urbains ".

Pour soutenir l’investissement dans le parc social, les aides à la pierre consenties par l’État ont représenté 1,4 millions d’euros de subventions directes dans le Gard. Ces aides s’accompagnent de prêts à taux bonifiés et d’avantages fiscaux, ainsi que de subventions des collectivités locales.

En 2019, une tension très forte sur la demande de logement locatif social avec :

5 demandes pour une attribution de logement social, le Gard est le 2e département d’Occitanie, après l’Hérault, où la tension est la plus élevée. Cette tension diffère selon les territoires .

17 600 demandes en attente de logement social dont 67 % pour accéder à un logement social et 33 % pour changer de logement social (fin 2019).

10 mois : délai moyen d’obtention d’un logement locatif social.

En 2020, les perspectives de production annoncées par les organismes avoisinent
les 850 logements sans pouvoir mesurer, à cette heure, l’impact réel de la crise sanitaire sur le lancement des chantiers.

Suite à cette réunion, le Préfet du Gard a organisé une conférence de presse à Milhaud avec Denis Bouad, président d'Habitat du Gard puis a convié la presse à visiter un des 15 appartements de la résidence Valette de Travessac

IMG_1439

--

IMG_1449