Actualités

Inauguration des nouveaux aménagements du quartier Pissevin

 
 
Inauguration des nouveaux aménagements du quartier Pissevin

Lundi 17 juin 2019, Didier Lauga, préfet du Gard a participé à l’inauguration des aménagements des espaces publics et du jardin partagé du quartier de Pissevin.

Le chantier d’aménagement des abords de la Résidence Corot, s’inscrit à la fois dans les choix structurant de la politique de rénovation urbaine des quartiers prioritaires portée par la Ville, et dans la politique de proximité de la Ville pour faire face aux enjeux d’amélioration du cadre de vie et de cohésion sociale.  Les différents aménagements dans les espaces publics :- réhabilitation de la résidence Corot - création des parkings de la résidence - requalification de la voirie, cet aménagement permet l’implantation de 23 places de stationnement dont 1 PMR- requalification de l’éclairage, des espaces verts et du cheminement piéton.-

DSC_9647[1]

 La volonté de réaliser ce projet a vu le jour dans le cadre de l’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine 1 et se réalise actuellement avec la maîtrise d’œuvre du NPNRU.  Coût du projet d’aménagement : 355.000€ HTFinancement : 300.000€ dont 33% du montant HT du total de l’opération pris en charge par l’Etat dans le cadre de l’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine.  Pour la création d’un jardin partagé sur le quartier de Pissevin, ce projet a été initiée par le collectif de femmes « la Pause Ambitieuse ». Son objectif est de transformer et redynamiser un îlot de quartier aux abords d’un groupe scolaire accueillant maternels et primaires en réinvestissant l’espace public.  Ce jardin partagé regroupe habitants et acteurs sociaux autours de valeurs à développer : éco-citoyenneté, respect de l’environnement, bien-être individuel et collectif, tolérance, convivialité, partage, solidarité, lien social, pédagogie. Le jardin partagé présente plusieurs atouts pour le quartier : - installer un îlot de verdure au cœur des immeubles - favoriser la rencontre et le lien social - restaurer la convivialité dans l’espace public - mettre les familles dans une logique d’actions- réduire les inégalités d'accès à une alimentation saine- agir sur l'inclusion des habitants - démontrer qu'un mieux vivre-ensemble est possible - devenir un terreau d'innovation sociale.  Montant de l’opération : 9 500€ 

DSC_9612[1]

+d'infos sur www.nimes.fr