Actualités

Installation de l’observatoire départemental de lutte contre l’agribashing

 
 
Installation de l’observatoire départemental de lutte contre l’agribashing

Vendredi 7 février 2020, Didier Lauga, préfet du Gard, a installé l’observatoire départemental de lutte contre l’agribashing suite à la multiplication des actes d’incivilité, d’intimidation et de violences envers les professionnels en lien avec l’agriculture.


Composé des services de la préfecture, de la police nationale, de la gendarmerie, du conseil départemental, de la chambre d’agriculture, de la direction départementale des territoires et de la mer et des syndicats agricoles majoritaires, cet observatoire a trois objectifs :
- le partage de renseignements sur l’évolution de la délinquance et des modes opératoires ;

- la démarche partagée de prévention ;

- la lutte contre les atteintes aux biens et la neutralisation de groupuscules.

À ce titre, l’observatoire a établi une feuille de route pour 2020 à savoir la création d’un annuaire de référents sur tout le territoire gardois, une attention particulière portée sur les abattoirs et la mise en place d’une cartographie des faits recensés.

Les acteurs de l’observatoire ont dressé un premier bilan depuis le 1er janvier 2020 grâce aux données de la Police Nationale et de la cellule DEMETER, cellule nationale de renseignement et de rapprochement judiciaires de la Gendarmerie Nationale. Les données se traduisent par des faits ponctuels :

- 10 plaintes recueillies pour des vols commis au sein d’exploitations agricoles

- 14 vols de matériels agricoles, de produits phytosanitaires et de plantations

L’observatoire de lutte contre l’agribashing se réunira autant que de besoin et notamment prochainement avec la signature d’une convention DEMETER départementale.

la « Cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole » (cellule Déméter) est destinée à apporter une réponse globale et coordonnée à l’ensemble des problématiques de sécurité qui touchent le monde agricole en menant collégialement les actions dans les domaines :

  • de la prévention et de l’accompagnement des professionnels du milieu agricole par des actions de sensibilisation et de conseils destinées à prévenir la commission d’actes délictueux ;
  • de la recherche et de l’analyse du renseignement en vue de réaliser une cartographie évolutive de la menace et détecter l’émergence de nouveaux phénomènes et/ou groupuscules ;
  • du traitement judiciaire des atteintes par une exploitation centralisée du renseignement judiciaire, un partage ciblé de l’information et une coordination des investigations le nécessitant ;
  • de la communication, en valorisant toutes les actions menées dans ces différents domaines par la Gendarmerie et par des actions ciblées destinées à rassurer le monde agricole.