Actualités

La situation de sécheresse se poursuit: les ressources en eau restent déficitaires

 
 
La situation de sécheresse se poursuit: les ressources en eau restent déficitaires

Ce mardi 15 novembre 2017, M. le préfet du Gard a consulté le comité de suivi de la sécheresse pour faire le point sur la situation hydrologique du département.

Cette année, le département du Gard subit une situation de sécheresse exceptionnelle tant par la durée que par le manque de précipitations. Les premiers épisodes de pluies enregistrés cet automne ont eu un effet bénéfique sur la végétation et sur les cours d’eau. Cependant, après le déficit historique relevé sur les 6 mois précédents, les débits des cours d’eau restent faibles pour la saison et la recharge des nappes phréatiques n’est pas véritablement engagée.

Les pluies annoncées dans les prochains jours par Météo-France ne sont pas de nature à amorcer la recharge des nappes et à rétablir les écoulements notamment sur les cours d’eau secondaires.

Dans ces conditions, la situation de sécheresse se poursuit. En attendant une nécessaire recharge hivernale de la ressource, l’utilisation de l’eau doit rester strictement encadrée.

M. le Préfet du Gard a donc décidé de maintenir des mesures assouplies de restriction des usages de l’eau jusqu’au 30 novembre prochain:

  •  en alerte de niveau 2, les bassins versants du Vidourle, du Vistre, du Gardon amont, du Gardon aval, de la Cèze amont et de la Cèze aval, et les nappe des calcaires urgoniens du bassin versant du Gardon et de la Vistrenque et des Costières, 
  •  en vigilance, les bassins versants, de l’Hérault, de Dourbies et du Rhône. 

Les mesures de restrictions de l’eau sont destinées à garantir les besoins prioritaires notamment l’alimentation en eau potable, la salubrité en aval des agglomérations et la protection des milieux naturels. Elles sont rappelées ci-après  :

En alerte de niveau 2, sont interdits le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures, l’irrigation agricole, le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert, l’arrosage des espaces sportifs ainsi que celui des pelouses et espaces verts privés et publics. Les jardins potagers peuvent être arrosés uniquement, à partir de 20h00 le soir et jusqu’à 8h00 le matin.

L’irrigation agricole est quant à elle permise uniquement une nuit sur deux, entre 20 h 00 et 8 h 00 (sauf cultures sous contrats ou mode d’irrigation économe).

Ces mesures de restrictions ne sont pas applicables aux usages dont l’eau provient du canal BRL alimenté par le Rhône ou de retenues dont l’eau a été stockée en période où la ressource était abondante ou de la nappe d’accompagnement du Rhône.

Sur les territoires classés en vigilance, il est demandé à chacun d'adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l'eau de manière mesurée.

Des arrêtés de restriction d’usage de l’eau plus contraignants peuvent être pris par les maires si la situation sur leur territoire le nécessite.

Les mesures de restrictions sont en vigueur jusqu’au 30 novembre prochain, mais pourront être révisées par le préfet d’ici cette date selon l’évolution de la situation.

> AP_20171116_annexe_2_1_Carte_Esup - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,95 Mb

> AP_20171116_annexe_2_2_Carte_Esous - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,02 Mb

> AP_20171116_annexe_3_Communes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb