Actualités

Observatoire départemental des violences faites aux femmes

 
 
Jeudi 16 juillet, Didier Lauga, préfet du Gard, a installé avec Denis Bouad, président du conseil départemental, l’observatoire départemental des violences faites aux femmes au cours duquel a été présentée une plate-forme numérique départemental d’aide aux victimes (aideauxfemmes.gard.fr).

Cet observatoire doit envisager, sur l’ensemble du territoire gardois avec l’ensemble des forces en présence, un diagnostic partagé et la construction de réponses adaptées
ainsi que la mise en place de dispositifs innovants en matière de prévention et d’accompagnement des victimes. Il aura pour objectif de fédérer un réseau partenarial et d’envisager sur l’ensemble du département, la construction de réponses adaptées et la mise en place de dispositifs innovants en matière de prévention mais aussi d’accompagnement des victimes.

Le protocole constitutif signé ce jour propose la création du comité de pilotage de l’observatoire qui sera présidé par Denis Bouad, Président du Département et co-présidé par Didier Lauga, Préfet du Gard. Il associera tous les partenaires impliqués par leurs actions dans l’accompagnement des femmes victimes de violence.

Il s’agira en premier lieu du CIDFF, de la sous-préfète du Vigan, référente départementale des violences faites aux femmes et de la Conseillère Départementale déléguée à la lutte contre les discriminations et à la promotion de la laïcité et de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il s’agit aussi de proposer la participation du groupement de gendarmerie, des directions départementales de la sécurité publique et de la cohésion sociale, des tribunaux de grande instance, des procureurs de la République, des ordres des avocats de Nîmes et Alès, de la CAF, de la Mutuelle Sociale Agricole(MSAMutualité sociale agricole), de l’Agence Régionale de la Santé (ARSAgence Régionale de Santé), de l’Éducation Nationale, du CHU,des établissements sociaux et medico sociaux, du service pénitentiaire d’insertion et de probation, du centre départemental d’accueil des familles, des associations et des centres de formation, et bien entendu des services du Département.

Si de nombreux partenaires, impliqués par leurs actions dans l’accompagnement des femmes victimes de violence ont été associés à l’installation de l’observatoire, la composition du comité de pilotage pourra évoluer pour accueillir en son sein tout autre acteur qui s’engage au quotidien sur ces questions de violences faites aux femmes.

IMG_1632

--

IMG_1656

--

IMG_1696