Actualités

Passage au nouvel an

 
 
Passage au nouvel an

Interdictions temporaires de vente des feux d’artifices, des carburants en jerrican, des produits inflammables ou chimiques, des bouteilles de gaz et des alcools des groupes 3 à 5 au sein des débits de boissons temporaires


Dans le cadre du passage au nouvel an et afin de prévenir des désordres, Didier Lauga, préfet du Gard, a décidé d’interdire sur l’ensemble des communes du Gard, du lundi 30 décembre 2019 au mercredi 1er janvier 2020 inclus:

  • l’acquisition, la cession et la vente des artifices de divertissement des catégories F1 à F4, C1 à C4, des articles pyrotechniques des catégories T2 et P2 ainsi que tout dispositif de lancement de ces produits. La détention et l’utilisation de ces artifices de divertissement sont interdites sur la voie et les espaces publics ou en direction de la voie et des espaces publics et dans les autres lieux de grands rassemblements.

Ces interdictions ne concernent pas, dans le cadre de leur activité, les professionnels titulaires du certificat de qualification.

  • la distribution, le transport, la vente et l’achat de carburants et de tous produits inflammables ou chimique dans des récipients transportables ainsi que la distribution, le vente et l’achat de bouteilles de gaz.
  • la vente à emporter de boissons alcooliques des groupes 3 à 5 au sens de l’article 3321-1 du code de la santé publique, au sein des débits de boissons temporaires.
  • toute consommation de boissons alcooliques des groupes 3 à 5 en sens de l’article 3321-1 du code de la santé publique, sur la voie publique.

L’objectif est de prévenir les troubles à l’ordre public et la prise à partie des forces de sécurité et de tout représentant des services publics (sapeurs-pompiers, médecins, transporteurs en commun, sociétés d’intervention d’urgence de dépannage d’électricité ou de gaz...).

Il convient également de rappeler que la menace terroriste reste élevé et que le plan Vigipirate est activé au niveau « sécurité renforcée-risque attentat ».

Dans ce contexte, le préfet du Gard engage chacun à faire preuve de vigilance et à signaler, sans délai, tout comportement suspect aux forces de sécurité en composant le 17.

Article L3321-1 du code de la santé publique

groupe 3 Boissons fermentées non distillées et vins doux naturels : vin, bière, cidre, poiré, hydromel, auxquelles sont joints les vins doux naturels, ainsi que les crèmes de cassis et les jus de fruits ou de légumes fermentés comportant de 1,2 à 3 degrés d'alcool, vins de liqueur, apéritifs à base de vin et liqueurs de fraises, framboises, cassis ou cerises, ne titrant pas plus de 18 degrés d'alcool pur ;

groupe 4 Rhums, tafias, alcools provenant de la distillation des vins, cidres, poirés ou fruits, et ne supportant aucune addition d'essence ainsi que liqueurs édulcorées au moyen de sucre, de glucose ou de miel à raison de 400 grammes minimum par litre pour les liqueurs anisées et de 200 grammes minimum par litre pour les autres liqueurs et ne contenant pas plus d'un demi-gramme d'essence par litre ;

groupe 5 Toutes les autres boissons alcooliques.