Etat des ressources: un hiver déficitaire en pluie

 
 

Le 16 avril 2019, M. le Préfet du Gard a réuni le comité de suivi de la sécheresse pour faire le point sur la situation hydrologique du département.

Après un automne 2018 bien arrosé, notamment en octobre et novembre, la pluviométrie du premier trimestre 2019 a été déficitaire. Les quelques pluies des 6 et 7 avril ont permis d’enrayer la baisse des cours d’eau, qui présentaient des débits faibles voire très faibles pour un début de mois d’avril.

Carto_Secherresse

Les prévisions météo saisonnières indiquent une tendance à des précipitations plus « faibles » que la « normale » et une tendance à des températures plus élevées que la « normale »..

Dans les prochaines semaines une augmentation des usages de l’eau, pour les besoins de l’agriculture et de l’alimentation en eau de la population, est attendue.

Dans ces conditions, M. le Préfet a décidé le 23 avril 2019, de placer en vigilance le département du Gard, exceptés la vallée du Rhône et la Camargue.

Il est demandé à chacun d’adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l’eau de manière mesurée et en limitant le développement d’activités gourmandes en eau (par exemple des plantations non adaptées au climat méditerranéen…), pour lesquelles de possibles restrictions d’eau à venir empêcheraient de satisfaire leurs besoins. Ces bons gestes constituent également des mesures d’adaptation au changement climatique annoncé, puisque de telles situations de déficit pourraient survenir plus régulièrement.

Des arrêtés de restriction de l’usage de l’eau peuvent toutefois être pris par les maires si la situation sur leur territoire le nécessite.