Les politiques éducatives territoriales

 
 

- Personnel technique et pédagogique référent : Blandine POIX 
 tel : 04.30.08.61.42


L’éducation est le produit des influences, des actions et des interactions qui s'exercent, de manière volontaire ou involontaire, au cours des différents temps de vie des enfants et des jeunes. Trois pôles d'influences sont en jeu : LA FAMILLE – LA SCOLARITÉ – LE TEMPS LIBRE.

Partant du constat que le temps libre est très souvent le parent pauvre de cette construction, certaines collectivités locales se sont emparées du champ de l’ « éducation » depuis quelques décennies maintenant en développant une offre de loisirs éducatifs ou des actions en relation avec les pôles éducatifs précités (l'accueil à l’école, la restauration scolaire, le centre de loisirs, l'espaces jeunes, le point information jeunesse, l'organisation de séjours de vacances, etc.)

Les partenaires institutionnels accompagnent souvent ces actions par des dispositifs dont les collectivités locales s'emparent. Mais la multiplicité de ces dispositifs rend très difficile la lisibilité de l'action territoriale globale et peut conduire à une perte de sens. Le poids de la mise en œuvre des dispositifs laisse souvent peu de place aux temps de concertation nécessaire à la réflexion sur le projet global, à sa cohérence d'ensemble. Ces temps sont pourtant indispensables : Pour rendre compte de l’investissement politique en la matière, pour ajuster les orientations, pour se permettre de bien communiquer auprès du grand public.

C’est pourquoi depuis 2008, la DDJS du Gard a incité les collectivités à définir et à piloter un projet éducatif local. Cette démarche donne un cadre à l’ensemble des actions proposées sur un territoire donné (valeurs partagées, objectifs, moyens, etc.)

Un PEL a pour ambition de favoriser pour chacun :

- la réussite scolaire, validée par une qualification. A ce titre, les 5 grands domaines du « socle commun de connaissances, de compétences et de culture" ou « tout ce qu'il est indispensable de maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire (16 ans)» (voir fiche technique) sont des repères intéressant pour permettre aux acteurs concernés d'établir les orientations éducatives.

- l'insertion et une meilleure intégration des enfants et des jeunes dans leur environnement quotidien.

- l'épanouissement de leur personnalité et leur accès à l'autonomie.

- le développement de leurs capacités d'expression et d'implication.

- la socialisation et la mobilité rurale et urbaine.

- la transmission des valeurs et la construction des repères chez les enfants et les jeunes en réaffirmant le rôle des familles et de l'intergénérationnel dans la cohésion sociale.

La relation entre PEL et PEdT dans le cadre de la réforme des rythmes éducatifs depuis 2013 ?

Au regard des ambitions partagées entre certaines collectivités du Gard, porteuses des projets, et les partenaires institutionnelles (principalement : Jeunesse & Sport, Caisse d’Allocations Familiales, Éducation Nationale, Conseil Départemental, représentant des fédérations d’éducation populaire) qui les accompagnent, un PEL est un PEdT avec un périmètre plus large (temps scolaires, périscolaires et extrascolaires) et visant un public plus large (petite enfance, enfance, jeunesse).

Le projet éducatif territorial est une démarche et non un dispositif !

Il y a souvent confusion entre projet éducatif territorial (PEdT) et activités périscolaires (TAP). 

Or, PEdT et TAP ne sont pas de même nature : Le PEdT définit le cadre de la démarche, les TAP en sont une des traductions opérationnelles et apparentes. Autrement dit, le PEdT = démarche définissant les objectifs et les moyens, les TAP = une des actions mises en œuvre dans le cadre du PEdT.

C’est par la définition d’un projet partagé (le PEdT) que la mise en œuvre d’activités périscolaires (et parfois extrascolaires) est possible. C’est aussi par la mise en place d’activités périscolaires qu’une réflexion s’établit et permet de vérifier et souvent de redéfinir le sens du projet partagé (le PEdT). Selon les capacités et la volonté politique territoriale, le développement du projet est possible et tend vers ce que l’on appelle encore un Projet Éducatif Local.

Alors, PEL, PEdT, quel sigle conserver ?

L’intérêt principal de renommer son PEL (préexistant avant 2013) en PEdT est de faire approuver la démarche par les partenaires institutionnels (DSDEN, CAF, DDCS). En effet, le PEdT, démarche volontaire, trouve sa légitimité dans des textes réglementaires alors que le PEL n’a aucun appui législatif.

Cette reconnaissance de démarche PEdT fait l’objet d’une convention valable pour la durée du projet (1, 2 ou 3 années scolaires)

Comment faire ?

Le projet territorial comporte un diagnostic, définit une ambition partagée, arrête des principes de pilotage, présente les objectifs éducatifs, identifie les moyens nécessaires, décline un certains nombres d’axes prioritaires ; A titre d’exemples :

- Le développement des activités éducatives portées par les associations locales (fait l’objet d’un appel à projet local annuel)

- Le développement des accueils de loisirs (périscolaires et/ou extrascolaires)

- Le développement des « espaces jeunes », de l’information jeunesse et de l’accompagnement de projets.

- La création d’espaces de discussion autour de l’éducation, la parentalité, la santé,…

- Etc.

Si les nouvelles articulations scolaires / périscolaires sont bien présentées et argumentées parmi les autres axes, le PEL peut être valablement renommé PEdT et approuvé en tant que tel par les partenaires institutionnels.

Suivant le souhait de chaque collectivité, les porteurs de PEdT peuvent être accompagnés par les partenaires institutionnels dans le cadre du Groupe d’Appui Départemental (GAD) constitué depuis 2013.

A ce titre, le GAD propose des temps de formation continue, des informations pratiques et des fiches techniques. Un formulaire permet de présenter le projet avec l'ensemble des informations nécessaires à l'appréciation des partenaires institutionnels.

En 2018, deux journées du "réseau des coordonnateurs de projet" (instauré depuis octobre 2016) sont proposées au cours du 1er semestre.

L'offre de formation 2018 est disponible dans le programme du pôle JSVA (voir page d'accueil : http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Jeunesse-Sport-et-Vie-Associative-JSVA)


Quels sont les membres du GAD dans le Gard ?

> GAD_CompoRolesContacts2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

Quel support pour rédiger un projet éducatif territorial ?

> formulaire-PEDT-GAD-2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

Quels sont les délais en 2018 ?

> GAD30-Retroplanning2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,01 Mb

Quelques outils de réflexion :

> FicheTechniq1-CoordoPEdT - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

> FicheTechniq2-ChoixHorairesScolaires - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

> FicheTechniq3-PEdTetS4C-2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,15 Mb

> FicheTechniq4-Article-Rythmes_et_espaces - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

> FicheTechniq5-Présentation-Chronobio - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,41 Mb

> FicheTechniq6-Article-RythmesChronobio - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

> FicheTechniq7-Eval-2017_PEDT_Chiffres-clé - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,29 Mb