Actualités

Hommage à Jeanne et Marcel Encontre, résistants et déportés nîmois

 
 
Jeudi 18 novembre, Iulia Suc, directrice de cabinet de la préfète du Gard, a participé à l’hommage rendu à Jeanne et Marcel Encontre, résistants et déportés nîmois .

Cet hommage organisé par l’association des ami(es) de la Fondation de la Mémoire de la Déportation s’est déroulé au lycée Alphonse Daudet, en présence de la famille des deux résistants.Marcel ENCONTRE est né le 2 novembre 1894 à Boissières. Mutilé de guerre 14-18, il est décoré de la médaille militaire et de la Croix de guerre avec deux étoiles.Commis principal de préfecture, membre du mouvement de résistance Combat, il est arrêté le 5 avril 1944 dans son bureau à la préfecture de Nîmes par la milice pour avoir fabriquer de fausses cartes d'identité.Il est incarcéré à Nîmes, puis à Marseille et à Belfort jusqu’au 29 août 1944, date à laquelle il est déporté au camp de Neuengamme où il décède le 25 novembre 1944.Marcel ENCONTRE obtient pour son héroïsme les mentions Mort pour la France, Mort en déportation, le titre de déporté résistant et la Légion d'honneur à titre posthume.Jeanne ENCONTRE née BRESSON a vu le jour le 19 mai 1897 à Aigues-Vives.Sans profession, elle s'engage également dans la résistance, d'abord de manière isolée puis intègre le mouvement Combat début 1943. Au titre de la résistance intérieure française elle a le grade d’adjudant. Arrêtée à Nîmes par la Gestapo le 25 octobre 1943 à son domicile sur dénonciation, elle est internée au Fort de Romainville jusqu’au 16 mars 1944, date de son départ pour la prison d’Aix la Chapelle, puis Essen, Hambourg.Le 5 avril 1944, elle est déportée au camp de Ravensbrück. Le 2 mars 1945, elle est transférée au camp de Mathausen jusqu'au 22 avril 1945, date à laquelle elle est libérée par la Croix-Rouge internationale.Jeanne ENCONTRE obtient le titre de déportée résistante par décision ministérielle des anciens combattants et victimes de guerre en date du 20 décembre 1950.En 2011, le préfet Hugues Bousiges a rendu hommage à Marcel ENCONTRE en inaugurant à son nom un nouvel amphithéâtre à la préfectureLors de l’hommage rendu le 18 novembre des lycéens ont lu plusieurs poèmes en lien avec la Seconde Guerre mondiale et le devoir de mémoire. L’orchestre de clarinettes Pocco Assai et les chanteurs de la chorale Espeyrl étaient également présents pour cette émouvante cérémonie.

IMG_20211118_183203

--

IMG_6471