Actualités

Rénovation urbaine : Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, en déplacement dans le Gard

 
 
Rénovation urbaine : Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, en déplacement dans le Gard

Vendredi 17 décembre, Marie-Françoise Lecaillon, préfète du Gard, a accueilli Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès du ministre de la Transition écologique, chargée du logement, dans le cadre de la signature, avec l’ensemble des partenaires, du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) des communes de Nîmes et d’Alès.

A son arrivée, la ministre a été accueillie à la maison médicale du Chemin-Bas d’Avignon, un des premiers projets réalisé par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine). Suite à une présentation générale du projet de rénovation urbaine du quartier, la ministre a déambulé sur certains axes du quartier afin que lui soit présenté :

  • le programme de restructuration des copropriétés,
  • le futur parc urbain
  • le chantier de destruction des derniers garages du Portal.
  • le chantier de reconstruction de logements
  • le programme d’aménagement de la ligne du Tram Bus ligne 2

Au centre social André Malraux, la ministre a signé avec l’ensemble des partenaires le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain e la ville de Nîmes qui se traduit en première phase par la démolition de 140 logements sociaux et 28 logements en copropriété, la reconstruction de 46 logements sociaux sur site, la réhabilitation de 309 logements, 38 logements en accession sociale à la propriété, la préfiguration de parc habité, la création de nouveaux axes, l’aménagement de la centralité Clos d’Orville et la restructuration des écoles.

Pour l’ensemble des quartiers nîmois concernés par le NPNRU (Chemin Bas d’Avignon-Clos d’Orville, Mas de Mingue et Pissevin-Valdegour), l’enveloppe prévisionnelle est de 423 millions d’euros avec notamment prés de 200 millions de démolitions et reconstructions, 138 millions d’opérations d’aménagement et d’équipements et 40 millions de recyclage de copropriétés dégradées. L’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine a validé sa participation à hauteur de 143,6 millions d’euros, répartis en 117,8 millions de subventions et 25,8 millions de prêts bonifiés.

Lors de son déplacement, la ministre s’est également rendue au marché gare de Nîmes qui a bénéficié dans le cadre de France Relance d’une subvention de 2 millions d’euros au titre du fonds friches. En effet, l’agglomération de Nîmes au travers de la SPL Agate s’est engagée dans un vaste projet de transformation de ce quartier en renforçant le pôle agroalimentaire à l’ouest, en déplaçant l’activité économique à l’est sur prés de 8 hectares et en envisageant le projet d’implantation d’activités du secteur tertiaire.

Dans l’après-midi, la ministre s’est rendue sur Alès dans le Quartier Politique de la Ville (QPV) centre ville. Lors de sa déambulation dans ce secteur , il lui a été présenté

  • le projet de coulée verte sur le parc d’habitat social composé de 1500 logements et 500 copropriétés
  • les chantiers de destruction de garages qui feront place à la relocalisation de commerces
  • le service d’insertion et de solidarité

Pour l’ensemble des 7 quartiers alésiens concernés par le NPNRU, l’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine a validé sa participation à hauteur, répartis en 38 millions de subventions et 13,9 millions de prêts bonifiés d’action Logement.

--

IMG-20211217-WA0009

--

IMG-20211217-WA0053

--

IMG-20211217-WA0035

--

IMG-20211217-WA0036

--

IMG-20211217-WA0045

--

IMG-20211217-WA0065

--

IMG-20211217-WA0064

--

IMG-20211217-WA0075

--

IMG-20211217-WA0106

--

IMG-20211217-WA0081

--

IMG-20211217-WA0098

--

IMG-20211217-WA0114