Actualités

Réunion de travail suite aux inondations des 19 et 20 septembre 2020

 
 
Suite aux inondations des 19 et 20 septembre dernier, Didier Lauga, préfet du Gard, a organisé une réunion de travail, le mardi 29 septembre

Suite aux inondations des 19 et 20 septembre dernier, Didier Lauga, préfet du Gard, a organisé une réunion de travail, le mardi 29 septembre avec les élus des communes touchées par les inondations, Stéphane Pénet, délégué général adjoint de la Fédération Française des Assureurs (FFA), les services de la DIrection Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi), de la direction de Finances Publiques (DDFIPDirection Départementale des FInances Publiques), de Laurent Burgoa, sénateur du Gard, de Philippe Pécout, conseiller départemental représentant Denis Bouad, président du conseil départemental, d’Henri Brin, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA), de Jean-Louis Portal, secrétaire général de la Chambre d’Agriculture du Gard et d’Hervé Holz, directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCIChambres de commerce et d'industrie) .

L’objectif de cette réunion était de répondre aux questions des élus des 23 communes classées en état de catastrophe naturelle. A la liste de ces 23 communes devaient s’ajouter 5 autres communes Arphy, Avèze, Cassagnoles, Mialet et Soudorgues.

Au 1er octobre : deux communes (Arphy et Soudorgues) ont décidé de ne pas présenter de dossier en raison de l'absence de dégâts aux biens assurables.

Un état des lieux a pu être établi et les premières estimations font apparaître

  • 6 millions d’euros de dégâts pour les biens « non assurables » des collectivités locales (ponts, routes ou station d’épuration, etc.)
  • un millier de bâtiments assurés endommagés et recensés par les assureurs
  • 15 et 20 millions de dégâts estimés dans lesquels il faut inclure les véhicules et les pertes d’exploitation La pour les professionnels.

Le représentant de la Fédération Française des Assureurs a pu apporter une réponse aux interrogations des élus notamment sur la procédure à suivre lors de « catastrophe naturelle », sur le processus d’indemnisation et des délais imposés.

IMG_2291

--

IMG_2287