Actualités

Solidarité : visite d'un tiers-lieu alimentaire de la Croix-Rouge du Gard

 
 
Solidarité : visite d'un tiers-lieu alimentaire de la Croix-Rouge du Gard

Mardi 3 mai, Mme Véronique Simonin, directrice de la DDETS et ses collaboratrices se sont rendues au tiers lieu alimentaire, 4 rue Sainte Catherine à Nîmes, géré par la Croix rouge française. Ce restaurant solidaire a ouvert ses portes en septembre 2021 dans les locaux d'un ancien restaurant.

Du lundi au samedi, 2 cuisiniers salariés et des bénévoles assurent les repas et le service en salle à des ménages sans domicile et sans ressource, mis à l'abri à l'hôtel. Il est possible de déjeuner sur place ou emporter. Chaque personne bénéficie en outre d'un panier repas pour le soir. 80 repas sont confectionnés quotidiennement.

Le tiers lieu reçoit une subvention de fonctionnement du plan de relance de 220 000 € sur 2 ans. En outre, une aide à l'investissement de 20 000 € a été attribuée pour la rénovation des locaux.

La richesse du projet réside dans la qualité de la prestation et la convivialité créée par les salariés et bénévoles, autant que dans le partenariat avec les associations d'aide alimentaire et les acteurs de l'accompagnement social. Les associations Le pain partagé, La table ouverte, le Secours populaire, l'Association Protestante d'Assistance sont investies dans l'action. Depuis l'ouverture du restaurant solidaire, des commerçants à proximité et des maraichers apportent des produits frais complétant les approvisionnements de la banque alimentaire du Gard. Des activités culturelles, artistiques, d'aide aux devoirs ou encore des ateliers cuisine, conseils diététiques sont à l’étude pour enrichir ce lieu.

Les représentant de la Croix rouge française, M.Mollie, vice-président de la délégation territoriale du Gard, M.Malik Berkani, directeur général et ses équipes, ont également fait visiter 11 appartements situés dans un immeuble entièrement rénové en centre ville qui accueilleront prochainement des femmes sans domicile, enceintes ou sortant de la maternité. Ce projet a été sélectionné en 2021 par la Délégation Interministérielle à l'Hébergement et à l'Accès au Logement (DIHAL) suite à un appel à projet national pour la création de 1 000 places sur le territoire, dédiées à l'accueil de femmes sans abri en pré ou post-maternité. L’hébergement et l’accompagnement social dans cette unité sont prévus pour une durée de 6 mois renouvelable, le temps de travailler une sortie vers un logement. Ce dispositif reçoit une subvention annuelle de l'Etat de 160 600€.

R_20220503_134732

--

R_20220503_133212