Actualités

Brûlage dirigée sur la commune d'Arrigas

 
 
Brûlage dirigée sur la commune d'Arrigas

Saadia Tamelikecht, sous-préfète du Vigan a assisté à un brulage dirigé sur la commune d'Arrigas.
Programmé la semaine dernière, l'exercice a pu être maintenu à la faveur des conditions météo propices à l'exercice.

Issu d'une tradition ancestrale du pastoralisme cévenole, le brulage dirigé est une technique aujourd'hui pratiquée en hiver dans un but préventif et en saison sèche dans le cadre de la lutte contre les incendies de forêt.Instituée par le centre de secours du Vigan et le SDISService départemental d'incendie et de secours 30, elle est entrée dans la loi en 2004 dans la gamme des feus tactiques puis cette année en 2021 dans les cahiers de recommandations nationales des sapeurs pompiers.

-

L'exercice d’aujourd’hui se déroulait dans le cadre de la formation nationale dispensée par l'Entente Valabre basée à Aix en Provence. L'Entente Valabre conduit cette formation de deux semaines très spécifique en partenariat avec le CS du Vigan et le SDIS30, depuis 16 ans. Elle accueillait ce jour 11 pompiers en provenance de tout l'arc méditerranéen de France.

-

Le SDIS30 planifie ces brulages en coordination avec le parc national des Cévennes, l'ONFOffice national des forêts, la DDTMDirection Départementale des Territoires de la Mer, Fransylva (association des propriétaires de forêts privées), et l'APFM (agents de la protection de la forêt méditerranéenne).

-

Saadia Tamelikecht, sous-préfète du Vigan a été accueillie par le lieutenant-colonel Nicolas Coste, chef du groupement territorial Cévennes-Aigoual du SDIS30, le lieutenant Hervé Renard responsable du CS du Vigan, ainsi que Vanessa HEBTING, infirmière sapeur-pompier volontaire.Les explications du Lieutenant-colonel Coste ont permis à la sous-préfète de moissonner une foultitude de détails sur le pastoralisme, le paysage des Cévennes, sa richesse floristique, mais également sur les hommes et les femmes qui ont façonné cette tradition séculaire qu'ils ont su transmettre jusqu'à aujourd'hui, et au-delà des Cévennes, puisque cette pratique de feu tactique est actuellement en examen au niveau européen.