Actualités

Cités éducatives : visite du coordinateur de l'Agence Nationale des Cohésion des Territoires

 
 
Cités éducatives : visite du coordinateur de l'Agence Nationale des Cohésion des Territoires

Le lundi 18 octobre, Mario Rodrigues-Vaz, délégué de la préfète dans les quartiers Pissevin-Valdegour a accueilli Frédéric Bourthoumieu, le coordinateur national de l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) pour les Cités Éducatives, sur le territoire de Pissevin-Valdegour (QRR).

Le coordinateur national a participé au collège Condorcet à la réunion des partenaires institutionnels du comité technique de la Cité Éducatives sur les projets mis en place depuis le lancement du dispositif en 2019, et ceux à venir dans le cadre des appels à projets 2022.

Suite à cette réunion, Frédéric Bourthoumieu a été interviewé par la radio LMC « Power radio » sur son rôle et ses fonctions au sein de l’ANCT et les raisons de sa venue dans les quartiers de Pissevin-Valdegour qu’il a visité en fin de journée.

Lors du déjeuner, il est allé à la rencontre d’associations engagées sur les Cités Éducatives depuis 2019 (AMAOS – La Ligue de l’enseignement et les Mille Couleurs) et a pu découvrir le projet de Jeunes Ambassadeurs de la Citoyenneté qui leur permet à travers d’ateliers et d’actions de promouvoir les valeurs de la République et citoyennes au sein de leur quartier et d’aborder les principes de la laïcité mais également de visiter cette année les collectivités et les institutions.

L’après-midi, les responsables de l’association PASEO ont présenté au coordinateur national les actions mises en place dans le cadre de la parentalité qui a pour objectif de renforcer le lien élève/famille/école. Leur dernier projet l’Accompagnement Scolaire A Paseo (ASAP) 2.0 : le Labo ABC s’adresse à des enfants de 5 à 8 ans.

Ces derniers sont encadrés par des bénévoles, volontaires et salariés tous les mercredis matin (2h) afin de bénéficier d’une aide aux devoirs et d’un renforcement de leurs compétences socles avec des supports pédagogiques et ludiques.

Par ailleurs, une fois par mois ils se rendent à la médiathèque Marc Bernard où les intervenants des «triplettes vagabondes» leur proposent une lecture de contes avec leurs parents.

Son déplacement s’est terminé au collège Jules Verne où une responsable de l’association Facegard a présenté le projet Wi-filles. Il s’agit d’un programme de sensibilisation et d’acculturation au numérique qui s’adresse aux jeunes filles volontaires de 14 à 17 ans.

Il accompagne les jeunes filles pour enrichir leur compréhension des avenirs possibles avec le digital, développer leur autonomie et leur pouvoir d’agir et de les rendre actrices de leur parcours scolaire et professionnel.

Chaque année une promotion d’une vingtaine de jeunes filles issues de collèges et lycées du Gard s’inscrivent à ce programme.

R-IMG_6026

--

R-IMG_6029

 

R-IMG_6034