Actualités

Le surendettement dans le Gard en 2020

 
 
Mardi 9 février, suite à la réunion en séance plénière de la commission de surendettement Didier Lauga, préfet du Gard, a tenu une conférence de presse en présence de Philippe Saigne-Vialleix, directeur départemental de la Banque de France et de Philippe Guin, directeur départemental des finances publiques

Le bilan de l’année 2020 montre que le nombre de personnes surendettées continue de se réduire. En effet, En 2020, 1.105 familles du Gard ont fait appel à la Banque de France pour les aider à résoudre leurs difficultés financières soit, comme au plan national, une 9ème année consécutive de décrue du nombre de dossiers déposés. Cette réduction a été de près de 20 % par rapport à 2019. Une des raisons de cette baisse s’explique par les conditions strictes du confinement qui s’est traduit par une forte baisse de consommation, des frais de garde des enfants et des frais de déplacement, de sorte que des budgets habituellement très serrés se sont trouvés un peu détendus, d’autant que les mesures de protection sociale et de chômage partiel mises en place par l’État ont quasiment sauvegardé le pouvoir d’achat des ménages.

Par ailleurs, le taux de surendettement reste très faible dans le Gard. De manière apparemment paradoxale en regard du taux de chômage, du taux de pauvreté, du nombre de bénéficiaires du RSA ou du chèque énergie qui sont relativement élevés dans le département, avec 182 dossiers pour 100.000 habitants de 15 ans ou plus, le taux de surendettement dans le Gard est inférieur aux taux régional et national, respectivement de 188 et 205 dossiers. Néanmoins, le taux des primo dépôts à 113 dossiers pour 100.000 habitants est peu différent des taux national et régional à 115. C’est donc le taux de redépôts qui a plus fortement chuté qu’ailleurs, probablement en raison de situations financières plus délicates qui ont conduit la Commission, dans les années précédentes, à orienter davantage de dossiers vers des mesures de rétablissement personnel.

La Banque de France est toujours très mobilisée pour apporter de nouvelles améliorations au traitement des situations de surendettement.Ainsi, de nouvelles mesures ont été mises en place en 2020 et vont se poursuivre en 2021, comme par exemple la simplification des courriers adressés aux débiteurs. L’ouverture en fin d’année d’un portail « déposants » permet, pour ceux qui le souhaitent, d’effectuer un dépôt de dossier en ligne tout en préservant pour les autres un dossier papier et des contacts, soit à notre implantation départementale à Nîmes, soit à notre permanence d’Alès. En outre, il est prévu, dans le cadre du déploiement des nouveaux Points Conseil Budget, d’assurer ou de poursuivre la formation des travailleurs sociaux des associations concernées qui en ont la responsabilité dans le Gard.

La Banque de France est aussi très mobilisée pour la formation des travailleurs sociaux. Dans la cadre de sa mission d’opérateur national de la stratégie d’éducation économique, budgétaire et financière des publics, la Banque de France est résolument engagée dans la formation des travailleurs sociaux et des bénévoles des associations caritatives. Ils peuvent ainsi mieux accompagner les familles surendettées dans le montage de leur dossier et ensuite dans le suivi de la procédure.

Le portail www.mesquestionsdargent.fr est une mine d’informations régulièrement actualisées pour toutes les questions en relation avec la gestion du budget d’une famille et la gestion des relations avec son banquier

IMG_3402