Actualités

Vigilance jaune canicule niveau II du 3 au 6 juillet 2022

 
 
Vigilance jaune canicule niveau II du 3 au 6 juillet 2022

Depuis le 3 juillet, les services de Météo France ont placé le département du Gard en vigilance météorologique jaune de niveau 2 pour un PIC DE CHALEUR qui s’étendra jusqu’à mardi 6 juillet.

Les températures attendues demain pourront localement atteindre 38° pour les maximales. Ces températures resteront élevées lundi 5 juillet (min 22,8 - maxi 37,1) et mardi 6 juillet même si elles commencent à baisser (min 22,7 – maxi 35,2).
Un pic de chaleur de courte durée ou un épisode persistant de chaleur rend l’atmosphère inconfortable.

Chacun d'entre nous est menacé, même les sujets en bonne santé. Le danger est plus grand pour les personnes âgées, les personnes atteintes de maladie chronique ou de troubles de la santé mentale, les personnes qui prennent régulièrement des médicaments et les personnes isolées. Chez les sportifs et les personnes qui travaillent dehors, attention à la déshydratation et au coup de chaleur. Veillez aussi sur les enfants.

Les symptômes d'un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 40°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

Conseils de comportement :
• En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez un médecin ;
• Si vous avez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite deux fois par jour. Accompagnez-les dans un endroit frais ;
• Pendant la journée : fermez volets, rideaux et fenêtres. Aérez la nuit. Utilisez ventilateur et/ou climatisation si vous en disposez. Sinon essayez de vous rendre dans un endroit frais ou climatisé (grandes surfaces, cinémas…) deux à trois heures par jour ;
• Mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour à l'aide d'un brumisateur, d'un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains ;
• Adultes et enfants : buvez beaucoup d'eau. Pour les personnes âgées : buvez 1.5L d'eau par jour et mangez normalement. Ne sortez pas aux heures les plus chaudes (11h-21h) ;
• Si vous devez sortir portez un chapeau et des vêtements légers. Limitez vos activités physiques ;
• Écoutez France Bleu Gard Lozere : 90.2 MHz
• Tenez-vous informés sur les sites internet : www.gard.gouv.fr, www.sante.gouv.fr ou encore www.occitanie.ars.sante.fr

Il est donc très important de rappeler que toutes les classes d’âges peuvent subir les effets de la chaleur sur la santé. En particulier, il convient d’insister sur la nécessité d’éviter les efforts physiques pendant les vagues de chaleur, aux heures les plus chaudes de la journée que ce soit dans un cadre professionnel, récréatif ou sportif.
Focus sur le travail par fortes chaleurs

Le travail par fortes chaleurs présente des dangers. La canicule ou des conditions inhabituelles de chaleurs sont à l’origine de troubles pour la santé voire d’accidents du travail dont certains peuvent être mortels.
Fatigue, sueurs, nausées, maux de tête, vertiges, crampes… Ces symptômes courants liés à la chaleur peuvent être précurseurs de troubles plus importants, voire mortels : déshydratation, coup de chaleur.
L’employeur doit prendre en compte les risques induits par les conditions climatiques et adapter le travail en conséquence. La prévention la plus efficace conduit à éviter ou au moins limiter le travail en extérieur par fortes chaleurs.

En période de canicule, des mesures préventives simples et efficaces permettent de remédier aux effets de la chaleur :
• Travailler de préférence aux heures les moins chaudes ;
• Effectuer une rotation des tâches avec des postes moins exposés ;
• Augmenter la fréquence des pauses ;
• Limiter le travail physique ;
• Installer des sources d’eau fraîche à proximité des postes de travail ;
• Aménager des aires de repos climatisées ou des zones d’ombre…

Il convient également de promouvoir les mesures de prévention individuelle (habillement de couleur claire, hydratation, alimentation) et d’informer les salariés.